© 2018 NEUROPTEAM - Mentions légales - Plan du site

contact@neuropteam.fr   |   siège social : 1025 avenue Henri Becquerel - 10 Parc du Millénaire, 34000 Montpellier

Rendez-vous : 200 C, chemin des Cigales - 34730 Saint-Vincent-de-Barbeyrargues

LEXIQUE

Cerveau

Le cerveau est le principal organe du système nerveux des animaux appartenant au phylum des bilatériens. Chez les cordés, comme les humains par exemple, il est dénommé encéphale ; le terme cerveau peut alors désigner uniquement une partie de l'encéphale, le prosencéphale (voire seulement le télencéphale). Néanmoins, dans cet article, le terme cerveau prend son sens le plus large.Chez les vertébrés, le cerveau est situé dans la tête, protégé par le crâne, et son volume varie grandement d'une espèce à l'autre. Par analogie, chez les invertébrés, le cerveau désigne certains centres nerveux.Le cerveau régule les autres systèmes d'organes du corps, en agissant sur les muscles ou les glandes, et constitue le siège des fonctions cognitives. Ce contrôle centralisé de l'organisme permet des réponses rapides et coordonnées aux variations environnementales. Les réflexes, schémas de réponses simples, ne nécessitent pas l'intervention du cerveau. Toutefois, les comportements plus sophistiqués nécessitent que le cerveau intègre les informations transmises par les systèmes sensoriels et fournissent une réponse adaptée.L'encéphale est une structure extrêmement complexe qui peut renfermer jusqu'à plusieurs milliards de neurones connectés les uns aux autres. Les neurones sont les cellules cérébrales qui communiquent entre elles par le biais de longues fibres protoplasmiques appelées axones. L'axone d'un neurone transmet des influx nerveux, les potentiels d'action, à des cellules cibles spécifiques situées dans des régions plus ou moins distantes du cerveau ou de l'organisme. Les cellules gliales sont le deuxième type cellulaire du cerveau et assurent des fonctions très diversifiées, centrées autour du support des neurones et de leurs fonctions.Malgré de grandes avancées en neurosciences, le fonctionnement du cerveau est encore mal connu. Les relations qu'il entretient avec l'esprit sont le sujet de nombreuses discussions, aussi bien philosophiques que scientifiques.

(Extrait issu de Wikipédia)

 

Cognitif

Grandes fonctions de l'esprit liées à la connaissance (perception, langage, mémoire, raisonnement, décision, mouvement…). On parle ainsi des fonctions cognitives.

(Extrait issu de Wikipédia)

 

Diagnostic
En médecine, le diagnostic est la démarche par laquelle le médecin, généraliste ou spécialiste, le chiropraticien, la sage-femme ou le chirurgien-dentiste, ou encore le psychologue au Canada va déterminer l'affection dont souffre le patient, et qui va permettre de proposer un traitement. Il repose sur la recherche des causes (étiologie) et des effets (symptômes) de l'affection ; on parle aussi de « tableau clinique ».


Diagnostic (définition générale)
Le diagnostic est le raisonnement menant à l'identification de la cause (l'origine) d'une défaillance, d'un problème ou d'une maladie.
Racine étymologique grecque διάγνωση, diágnôsè, à partir de δια-, dia-, par, à travers, séparation, distinction et γνώση, gnôsè, la connaissance, le discernement ; il s'agit donc d'acquérir la connaissance à travers les signes observables. Le terme diagnostique est un adjectif (ou le verbe diagnostiquer conjugué). 
(Extrait issu de Wikipédia)

Neurogenèse

La neurogenèse désigne l'ensemble du processus de création d'un neurone fonctionnel du système nerveux à partir d'une cellule souche neurale. Elle a principalement lieu lors du développement neuronal du cerveau chez l'embryon et l'enfant (« neurogenèse primaire »). Certaines structures cérébrales des mammifères continuent cependant à produire des neurones chez l'individu adulte (neurogenèse adulte). Une neurogenèse réparatrice peut également avoir lieu à la suite d'un traumatisme (accident vasculaire cérébral, ou ischémie par exemple) via l'activation de cellules souches neurales endogènes, même si ce mécanisme imparfait ne permet pas une complète régénération des structures atteintes.La neurogenèse peut également désigner, par généralisation, la formation de la totalité des structures du système nerveux au cours du développement mais on lui préfèrera alors le terme moins équivoque de neurodéveloppement.

(Extrait issu de Wikipédia)

Neurosciences

Les neurosciences sont les études scientifiques du système nerveux, tant du point de vue de sa structure que de son fonctionnement, depuis l'échelle moléculaire jusqu'au niveau des organes, comme le cerveau, voire de l'organisme tout entier.
Les neurosciences sont constituées de deux sous-catégories: la première appartient aux sciences et particulièrement à la biologie, la chimie, les mathématiques et la bio-informatique, c'est la neurobiologie, et la seconde catégorie est la cognition qui est plus proche de la psychologie voire de la neuropsychologie (qui est une spécialité en sciences humaines), il s'agit de deux formations différentes et de deux approches différentes. Cela ne signifie pas qu'il y ait une hiérarchie entre les deux catégories ou une dichotomie : les deux types de recherches communiquent d'ailleurs et leur communication est indispensable, l'arsenal conceptuel et méthodologique des neurosciences (qui renferme les deux catégories) va de pair avec une diversité d'approches dans l'étude des aspects moléculaires, cellulaires, développementaux, neuroanatomiques, neurophysiologiques, cognitifs, génétiques, évolutionnaires, computationnels ou neurologiques du système nerveux.
Dans les grands médias, les neurosciences sont souvent présentées sous l'angle des neurosciences cognitives, tout particulièrement les travaux utilisant l'imagerie cérébrale, bien qu'il s'agisse là d'une sous-partie du champ que constituent les neurosciences. Certaines applications des neurosciences cognitives sont possibles en management et en économie.
(Extrait issu de Wikipédia)

Pathologie

La pathologie (Grec ancien παθολογία [pathologia], « examen des passions », soit « étude des maladies »), est la science qui a pour objet l'étude des maladies et notamment leurs causes (étiologie) et leurs mécanismes (physiopathologie). La nosologie, quant à elle a pour objet la classification des maladies. La pathologie cardiaque désigne ainsi l'étude des maladies du cœur ; la pathologie du bétail pour parler de l'étude des maladies des veaux, vaches, moutons.Selon le type d'être vivant étudié, on distingue:pour les plantes, la pathologie végétale pour les animaux, la pathologie animale pour l'homme, la pathologie humaine. La pathologie humaine est aussi une spécialité médicale.Un abus de langage relativement récent et populaire consiste à faire du mot « pathologie » un synonyme du mot « maladie » (il s'agit probablement du calque d'un usage très courant en langue anglaise). Il est dit par exemple, à tort « Ce patient a une “pathologie rare” », ou « pathologie professionnelle » au lieu de « maladie professionnelle ». Cet usage fautif d'un mot semblant savant se retrouve lorsque l'on parle de problématique au lieu de problème par exemple.

(Extrait issu de Wikipédia)

Plasticité neuronale

La plasticité neuronale, neuroplasticité ou encore plasticité cérébrale sont des termes génériques qui décrivent les mécanismes par lesquels le cerveau est capable de se modifier lors des processus de neurogenèse dès la phase embryonnaire ou lors d'apprentissages. Elle s’exprime par la capacité du cerveau de créer, défaire ou réorganiser les réseaux de neurones et les connexions de ces neurones. Le cerveau est ainsi qualifié de « plastique » ou de « malléable ».

Ce phénomène intervient durant le développement embryonnaire, l'enfance, la vie adulte et les conditions pathologiques (lésions et maladies). Il est responsable de la diversité de l'organisation fine du cerveau parmi les individus (l'organisation générale étant, elle, régie par le bagage génétique de l'espèce) et des mécanismes de l'apprentissage et de la mémorisation chez l'enfant et l'adulte. Ainsi, la plasticité neuronale est présente tout au long de la vie, avec un pic d’efficacité pendant le développement à la suite de l'apprentissage, puis toujours possible mais moins fortement avec l’adulte.
La plasticité neuronale est donc, avec la neurogenèse adulte, une des découvertes récentes les plus importantes en neurosciences, et montre que le cerveau est un système dynamique, en perpétuelle reconfiguration.
Elle est opérante avec l’expérience, dans l’apprentissage par exemple qui va faire des renforcements de réseaux et de connexions, mais aussi lors de lésions sur le corps ou directement dans le cerveau.
(Extrait issu de Wikipédia)

Praticien, praticienne 

Personne qui connaît et exerce la pratique d'un art, d'une technique (définition générale).

Celui qui connaît la pratique, la procédure (magistrature).

Ouvrier qui exécute un travail d'après les indications de l'artiste ou qui ébauche une sculpture que celui-ci achèvera (beaux-arts).

Membre des professions de santé (médecin, dentiste, sage-femme, auxiliaire médical, d'apr. Sournia 1973) (médecine)

(Extrait issu  de cnrtl.fr)

Personne qui exerce son art et qui a la connaissance et l'usage des moyens pratiques, par opposition à théoricien.

Par exemple : médecin, dentiste, vétérinaire qui pratique sa profession en donnant des soins.
(Extrait issu  du dictionnaire de Français Larousse)

Psychologue clinicien (USA)
- Clinical Psychologist : les psychologues cliniciens diagnostiquent et traitent les troubles mentaux, émotionnels et comportementaux. Ils aident les individus à gérer leurs problèmes : des troubles personnels à court terme jusqu’aux troubles sévères chroniques. Certains Clinical Psychologists ne s’occupent que d’un type de population spécifique : les enfants, les adolescents, les personnes âgées … Dans certains états (Louisiane et Nouveau Mexique) les Clinical Psychologists sont autorisés à prescrire des traitements. Dans les autres états, seuls les Psychiatrists et les médecins peuvent délivrer une telle prestation.
Pour pouvoir exercer la psychologie aux Etats-Unis il faut obtenir au minimum un Master’s Degree in Psychology, cependant il est bien souvent nécessaire d’obtenir un PhD ou « PsyD» (Doctor of Psychology) complété par un internat d’une année en particulier pour certaines spécialités comme Clinical Psychology, Counseling Psychology ou encore en Research Psychology. Avant de pouvoir entrer dans un programme de Master ou de PhD, les étudiants doivent au préalable effectuer un Bachelor’s Degree (diplôme de 4 ans) avec un major en Psychology.
(Extrait issu du document Fulbright commission Franco-Américaine Education USA "Les études de psychologie aux Etats-Unis").

Thérapeute (domaine médical)

Personne qui soigne un malade à l’aide d’une thérapie.
Anciennement, le terme thérapeute pouvait désigner un médecin.
Le thérapeute a un rôle d’accompagnateur, de médiateur. Il existe ainsi différents types de thérapeutes : psychothérapeutes, ergothérapeute, kinésithérapeute, thérapeute familial, thérapeute de couple, équithérapeute… .


La thérapie est un moyen de prévenir, traiter, soigner ou soulager une maladie.

Il existe un grand nombre de thérapies.

Certaines agissent uniquement sur le psychisme à l'exemple des psychothérapies (qui elles-mêmes sont nombreuses).
(Extraits issus de Psychologies.com et de mon psychotherapeuthe.com)